blason du Comte Jules GREINDL

Siège :
Rue Nisard, 59
1170 Bruxelles
02/673.22.48
blason du Comte René GREINDL

Secrétariat :
Le Facqueval
4577 Vierset
085/41.11.09
Association Familiale
~  GREINDL  ~

Résumé des ancêtres GREINDL

Cliquez ici pour voir l'arbre généalogique

1ère génération


Etats
Philippe Greindl (1716-1791) arriva à Bruxelles au service du duc Charles-Alexandre de Lorraine en tant que Chef de l'Office de la Cour.
En 1755 il devint bourgeois de Bruxelles.
Son épouse Caroline Bauwens tint un négoce florissant et mis au monde 9 enfants et en trois générations, ce couple entreprenant mènera loin le nom de Greindl.

2ème génération

Parmi ces 9 enfants, seul le 6ème enfant, Joseph (1763-1834), eut une descendance Greindl.
Il était licencié en droit, avocat au Conseil Souverain de Brabant.
En 1816, il devint juge au Tribunal de Première Instance de l'arrondissement de Bruxelles et de 1825 à 1830, conseiller à la Cour Supérieure de Justice.
Il eut lui-même 7 enfants avec Marie-Thérèse van BELLINGHEN de FRESIN.
Son frère Henri était premier échevin à Bruxelles jusqu'en 1830.

3ème génération


Photo buste

Lettres patentes
Des enfants de Joseph, le 3ème Léonard (1798-1875) est notre ancêtre commun à tous les Greindl de Belgique.
Il participe, le 18 juin 1815 à la bataille de Waterloo dans les rangs hollando-belges commandés par le Prince d'Orange. Il atteignit le grade de Lieutenant-Général et fut ministre de la guerre en 1855.
On peut admirer son buste au musée de l'armée.
C'est Léonard qui fut honoré du premier titre de noblesse de la famille : le titre de baron en 1856.
Il eut 4 enfants avec Eléonore FOULLE qu'il épousa en 1834.

4ème génération

1. Jules (1835-1917) a reçu une excellente éducation et s'intéresse à tout, connait plusieurs langues modernes et anciennes, dessine et sculpte.


Paul par Jules

Lettres patentes
Il fut diplomate, ambassadeur au Mexique, au Portugal, à Berlin à une époque où ces postes n'étaient pas rémunérés.
Ami du Roi Léopold II, pour qui il négocia l'achat d'une colonie, en particulier et finalement, le Congo Belge.
Depuis 1911, il pressait le gouvernement belge de réarmer. En 1914, il eut l'amertume de voir ses prévisions se réaliser.
Il mourut en 1917.

C'est Jules qui fût honoré du titre de comte par le roi Albert en 1912.
Jules eut 8 enfants, 3 garçons, auteurs des trois premières branches et 5 filles dont seule l'aînée se maria.

2. Gustave (1837-1905) Il entra dans la carrière militaire qu'il poursuivit jusqu'à 36 ans.
Ensuite, il inventa une pompe pour les charbonnages qu'on appellera la pompe Greindl.
En 1884 il fonda le Parti Indépendant (conservateur) qui fût éphémère.
Il n'eut pas d'enfant.

3. Charles (1839-1918) Il entra également dans la carrière militaire jusqu'au grade de Lieutenant général.


Charles
Il démissionna de l'armée en 1903.
Il est l'auteur de la branche cadette, la 4ème.

4. Marie (1841-1910) qui épousa Charles WOESTE, avocat, député, futur chef célèbre du Parti catholique, ministre, ministre d'Etat.

5ème génération chez Jules

  1. Aline (1865-1960). Elle épousa, le 24 octobre 1885, le Vicomte Conrad de ROBOREDO
  2. Maurice (1866-1937) Il entra à l'école militaire et y devint professeur.
    A la mobilisation de 1914, il est major.
    En 1920 il fut nommé Lieutenant-Général.
    Il épousa Gloria-Josefa de SARACHAGA dont il aura 6 enfants qui constitue la branche aînée.
  3. Léon (1867-1944) Il entra également à l'école militaire, sortit premier de l'école d'application.
    Avant la guerre il fut attaché militaire au Japon.
    En 1914, le Major Léon GREINDL exerça les fonctions de chef d'état-major.
    En 1915, sa division subit à Steenstraete la première et redoutable offensive allemande avec émission de gaz asphyxiants.
    Nommé Colonel, il prit le commandement du 5e Régiment du Génie de la 5e D.A. En décembre 1917, un an exactement après sa nomination de Colonel, il était promu Général Major. Il commanda alors le Génie de l'Armée et termina la campagne à ce commandement.
    Il fut promu Lieutenant-Général en 1920, la même année que son frère.
    Il épousa Mathile Mesdach de ter KIELE dont il eut 5 enfants qui constitueront la 2ème branche.
  4. Emilie (1869-1942)
  5. René (1870-1870)
  6. Marie (1873-1951) En 1911, la Comtesse de Flandre offrit à Marie de devenir une de ses dames d'honneur, poste qu'elle occupa jusqu'à la mort de la Princesse, le 26 novembre 1912.
    Elle devint ensuite dame d'honneur honoraire de S. M. la Reine Elisabeth.
  7. Paul (1878-1951). Il entra aussi à l'école militaire. Mais en 1906, le médecin de son Régiment constata qu'il souffrait d'une importante dilatation du coeur et était impropre au service.


    1898

    Zellik
    Il fut mis à la retraite à la date du 26 juin 1906, jour de sa nomination de Lieutenant. C'est avec grand regret qu'il quitta l'armée.
    Ensuite il travailla pour les Carrières de Porphyre
    En plus de son travail, c'était un inventeur et soumit plusieurs brevets.
    C'est le premier de la famille qui mit par écrit les souvenirs Greindl à l'origine de ce site Internet.
    Il épousa Isabelle de Burlet dont il eut 6 enfants qui constitueront la 3ème branche.
  8. Henriette (1879-1953)

5ème génération chez Charles

Henri (1887-1955), dernier fils de Charles, volontaire de guerre (14-18) puis employé à la Caisse Générale des reports et dépôts.
Il épousa Pauline D'Hondt dont il eut 4 enfants qui constitueront la 4ème et dernière branche.

Ce genre de site pour votre famille ? Contactez le Webmaster : Olivier Greindl - Signaler un problème